La revue de presse – Septembre 2015

No Comments Par Alison Smith |
Illustration

Nous vous proposons une sélection d’articles sur la question de l’itinérance parus dans les journaux nationaux et internationaux.

House Calls To The Homeless : A Doctor Treats Boston’s Most Isolated Patients

Le 29 septembre

Depuis 1985, James O’Connell, un docteur de Boston, fait des consultations à domicile pour les personnes sans abri. Il les visite chez elles – dans les rues, sur le trottoir et dans les ruelles. De toutes les maladies qu’il voit dans la rue, beaucoup sont des problèmes normaux et traitables, mais qui ont été négligés pendant des années. O’Connor vient d’écrire un livre, Stories From the Shadows : Reflections of a Street Doctor où il raconte ses expériences vécues lors de sa carrière hors du commun.

 

NYC to Target Evictions in Bid to Curb Homelessness

Le 28 septembre

Le maire de la ville de New York, Bill de Blasio, s’engage à lutter plus efficacement contre l’itinérance. Une de ses nouvelles stratégies est d’aider les personnes à éviter l’expulsion forcée de leur domicile. La ville embauchera plus d’avocats prochainement pour aider les personnes stressées et à risque de l’expulsion, surtout dans les quartiers embourgeoisés. La ville a compté que 32 % des familles dans les refuges d’urgence s’y retrouvent à cause d’une expulsion.

 

Charity gives London’s young homeless tickets to sleep on night buses.

Le 24 septembre

Face à une pénurie extrême de lits d’urgence pour les jeunes itinérants à Londres, un centre de jour a entrepris de leur donner des billets d’autobus. Comme certaines lignes de bus roulent toute la nuit, le centre de jour donne à ces jeunes un billet avec, en plus, des conseils sur les meilleurs circuits à prendre pour pouvoir passer toute la nuit dans un bus. Ce n’est absolument pas une solution durable, mais le centre soutient qu’au moins le bus est plus sécuritaire que la rue.

 

« No Justification whatsoever » for homelessness, pope says

Le 24 septembre

Le pape François a récemment visité plusieurs villes aux États-Unis. Lors d’un dîner en présence d’environ 200 personnes en situation d’itinérance, il a déclaré que rien ne justifiait le phénomène de l’itinérance aux États-Unis. Le premier pape à s’adresser au Congrès américain a également demandé aux décideurs politiques de ne pas oublier les personnes qui sont prises dans un cycle de pauvreté. Un rapport du National Alliance to End Homelessness a estimé que, durant une nuit de janvier 2014, environ 578 424 personnes dormaient soit dehors, soit dans des refuges, soit dans des logements provisoires (rough sleepers) aux États-Unis.

 

In LA, Homeless Advocates Are Unimpressed With Their City’s State of Emergency

Le 24 septembre

La Ville de Los Angeles a déclaré que l’itinérance est une situation d’urgence et le maire a promis 100 millions de dollars pour lutter contre la crise. Cependant, les défenseurs des sans-abri sont sceptiques quant à la capacité de la Ville à trouver les fonds et sont très critiques face aux autres mesures municipales qui criminalisent l’itinérance. Un rapport récent estime que la ville dépense présentement environ 100 millions de dollars par année pour lutter contre l’itinérance, dont la grande majorité (87 %) va aux services de police.

 

Fredericton hopes to end chronic homelessness in 5 years.

Le 24 septembre

L’itinérance est encore à l’ordre du jour de la ville de Fredericton : les deux refuges de la ville, un pour hommes et un autre pour femmes, sont presque pleins, ce qui a forcé la création d’un « tent city » au bord de la rivière. Mike O’Brien, un conseiller municipal qui déploie beaucoup d’efforts pour réduire l’itinérance, estime qu’il y a environ 70 à 80 personnes qui sont chroniquement itinérantes, mais que 700 à 800 autres personnes vivent l’expérience de l’itinérance pendant une année entière. La ville de Fredericton espère vaincre l’itinérance chronique d’ici 5 ans.

 

Number Of Homeless Public School Students Hits Record High

Le 17 septembre

Il y a de plus en plus d’étudiants en situation d’itinérance à Washington. L’itinérance chez les jeunes est, cependant, souvent un problème caché ou mal défini, ce qui fait en sorte que plusieurs étudiants extrêmement vulnérables ne sont pas considérés comme itinérants et ne reçoivent pas de l’aide ni des services. Un groupe représentant les jeunes itinérants, the Homeless Children and Youth Act, revendique un changement de la définition de l’itinérance utilisée par le gouvernement fédéral américain pour s’assurer que les étudiants qui n’ont pas un chez-soi reçoivent bien les services dont ils ont besoin.

 

Victoria mayor, councillors want $50M to end homelessness

Le 16 septembre

La mairesse de Victoria, Lisa Helps, et deux conseillers municipaux veulent que la région capitale prête 50 millions de dollars pour la construction de 367 logements pour les personnes chroniquement itinérantes. Ils estiment que le financement du prêt coûterait 11 $ par année par ménage, pendant 15 ans. Si le gouvernement fédéral investit plus dans le logement après l’élection cependant, la ville n’aura pas besoin de prêter elle-même l’argent pour construire les habitations.

 

Survey tries to shed light on hidden homeless youths

Le 9 septembre

Le dernier dénombrement à Chicago a conclu qu’il y a environ 6786 personnes en situation d’itinérance, dont 2000 qui ont moins de 24 ans. Afin de comprendre mieux l’itinérance chez les jeunes, la ville a mis en place pour la première fois une étude spécifique sur les jeunes sans-abri. L’itinérance chez les jeunes étant souvent cachée, le premier recensement des jeunes était fait par les personnes qui connaissent très bien la rue et l’itinérance : les personnes anciennement sans-abri.

 

Mayor de Blasio Says Homeless Problem Is « Decades Old »

Le 8 septembre

Le maire de la ville de New York Bill de Blasio a été très critiqué récemment, notamment par l’ancien maire de la ville Giuliani, pour ses efforts entrepris afin de réduire l’itinérance dans sa ville. De Blasio a reconnu que, contrairement à ce qu’il a dit pendant des mois, l’itinérance est un problème grave et croissant à New York. Mais de Blasio souligne que l’itinérance a beaucoup augmenté pendant le mandat de Giuliani, et bien avant son mandat aussi. De Blasio s’engage à trouver plus de fonds à consacrer à la lutte contre l’itinérance à New York.

 

US task force warns cities on efforts against homeless camps

Le 6 septembre

L’alliance forte entre le gouvernement fédéral américain et les grandes villes, telles que Los Angeles, commence à sentir des tensions croissantes. Selon les experts, les villes risquent de perdre leur financement fédéral si elles ne suivent pas les consignes fédérales. Le gouvernement fédéral décourage les villes de démolir les campements des personnes sans abri, et le département de justice critique les villes qui criminalisent l’itinérance, par exemple, en interdisant de dormir dans la rue.

 

Arrested for Sleeping ? We Shouldn’t Criminalize Homelessness

Le 2 septembre

Dans plusieurs villes au Canada et aux États-Unis, l’acte de dormir en public, même quand il n’y a aucune autre option à cause d’une pénurie de logements abordable, est illégal. Les défenseurs des sans-abri et les avocats argumentent que les personnes doivent avoir la permission de dormir dans l’espace public, mais l’auteur de l’article dit qu’il y a une autre bataille : déterminer qui, au Canada, est responsable de la provision du logement abordable.

 

Alison Smith Alison Smith est candidate au doctorat à l’Université de Montréal. Ses recherches portent sur l’itinérance au Canada.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

MMFIM © 2020.