Femmes et itinérance au Canada

No Comments Par La rédaction |

Une récente recherche démontre que les femmes en situation d’itinérance au Canada « sont très largement invisibles et glissent entre les mailles du filet social pour se retrouver dans des situations dangereuses ». L’étude, réalisée par le «Women’s National Housing and Homelessness Network», démontre que cette problématique serait largement sous-estimée, notamment parce que les femmes sont plus à risque de vivre une situation d’itinérance cachée.

L’impact économique de la crise sanitaire de la COVID-19 pourrait se traduire par une augmentation de l’itinérance au féminin dès que le moratoire sur les expulsions de logements sera levé, notamment chez les femmes racisées. Selon l’étude, la pandémie pourrait offrir « une occasion au Canada de repenser son système de lutte à l’itinérance, particulièrement au moment où le débat public s’intéresse aux obstacles systémiques qui nuisent de façon disproportionnée à certaines parties de la population. »

Sources

L’actualité

Women’s National Housing & Homelessness Network

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

MMFIM © 2020.