Revue de presse – Janvier 2016

No Comments Par Alison Smith |
Illustration

Nous vous proposons une sélection d’articles sur la question de l’itinérance parus dans les journaux nationaux et internationaux.

 

Homelessness down just 1% as 2018 goal to eradicate it looms

Le 29 janvier 2016

En 2008, la Calgary Homeless Foundation s’est engagée à mettre fin à l’itinérance à Calgary. Huit ans et 150 millions de dollars d’investissement plus tard, le nombre de personnes en situation d’itinérance n’a diminué que de 1 %. Une des raisons de ce résultat est le fait que des milliers des personnes ont afflué vers la ville depuis 2008. Un des vice-présidents de la fondation reconnaît que l’objectif de mettre fin à l’itinérance d’ici 2018 est ambitieux, mais il affirme qu’il est toujours possible d’y arriver si tous les ordres de gouvernement travaillent ensemble et investissent dans le logement abordable.

 

« Invisible » homelessness increasing in the Lower Mainland

Le 29 janvier 2016

Il y a de plus en plus de l’itinérance cachée dans les banlieues de Vancouver et dans les autres municipalités entourant Vancouver. Ce problème n’est pas particulier au quartier Downtown Eastside; les églises et les défenseurs des sans-abri constatent qu’un nombre croissant de personnes ont recours aux services d’urgence dans les quartiers riches, notamment les banques alimentaires ou les soupes populaires. L’itinérance est plus cachée dans les quartiers riches de Vancouver ou dans les banlieues de la ville, où il y a souvent très peu de ressources et où les refuges sont pleins. Les personnes en situation d’itinérance ne veulent pas forcément aller dans le quartier Downtown Eastside de Vancouver, où il y a plus de ressources; ils vivent donc dans leur auto ou chez des amis.

 

Slaying in « the Jungle » : Deadly shooting at Seattle homeless camp deepens crisis

Le 27 janvier 2016

Quelques minutes après la fin du discours du maire de Seattle, Ed Murray, où il annonçait qu’il partageait les frustrations des citoyens quant à l’itinérance, deux personnes ont été tuées lors d’une fusillade dans un campement de personnes itinérantes, plus connu sous le nom de « la Jungle ». Le maire avait déclaré l’état d’urgence en novembre, en raison des problèmes de l’itinérance, disant que personne ne devrait mourir dans les rues d’une ville aussi riche que Seattle. Après la mort des deux itinérants, le maire s’est demandé s’il avait trop attendu pour mettre en place des solutions, et a soutenu que la responsabilité des décès lui revenait.

 

Governor focuses on homelessness, economy in State of the State

Le 25 janvier 2016

Lors de son discours sur l’état de l’État, le gouverneur d’Hawaï, David Ige, a parlé de l’itinérance et a promis de renforcer l’action de l’État pour répondre à la crise. L’itinérance représente, selon lui, un problème complexe et difficile, car il faut trouver un équilibre entre la sécurité des trottoirs et des parcs, d’un côté, et le respect et la compassion pour les personnes en situation d’itinérance de l’autre côté. Le gouverneur a demandé plus de fonds pour lutter contre l’itinérance, particulièrement pour les rénovations de l’infrastructure et l’expansion des programmes de relogement rapide.

 

Homelessness in UK soaring as rents rise and tenancies end

Le 23 janvier 2016

Depuis 2010, l’itinérance a triplé au Royaume-Uni, selon le Département des Communautés et du Gouvernement local. Beaucoup de personnes sont forcées à quitter leur logement quand le propriétaire augmente le loyer, selon l’organisme de charité Shelter.

 

Tiny-house villages : An innovative solution to homelessness?

Le 21 janvier 2016

Plusieurs villes aux États-Unis ont commencé à offrir aux personnes sans-abri des micromaisons. La Ville de Seattle est en train de créer un village de micromaisons. Les maisons coûtent environ 2 200 $ à construire, et les résidents payeront 90 $ par mois pour les charges. Les maisons sont à court terme, et seront utilisées pendant une période de transition vers le logement permanent. Les micromaisons ne coûtent pas trop cher à construire, mais la terre coûte très cher dans certaines villes telles que New York.

 

Michelle Obama urges mayors to remove « stain » of veteran homelessness and praises L.A. efforts

Le 21 janvier 2016

Michelle Obama a exhorté tous les maires du pays à redoubler leurs efforts pour mettre fin à l’itinérance chez les anciens combattants. Le problème de l’itinérance chez les anciens combattants est, selon elle, un scandale, surtout quand on pense à ce que ces hommes et ces femmes ont fait pour le pays. À Los Angeles, il y a environ 44 000 personnes en situation d’itinérance, dont 15 % à 20 % sont des anciens combattants. Los Angeles n’a pas encore mis fin à l’itinérance chez les anciens combattants, mais a beaucoup investi pour le faire, et Mme Obama a félicité le maire de la ville et les organismes communautaires pour leurs efforts.

 

City seeks volunteers for Hamilton homelessness census

Le 19 janvier 2016

En février, la Ville de Hamilton va effectuer son premier dénombrement des sans-abri. Hamilton travaille en partenariat avec les responsables des communautés autochtones pour s’assurer que la population itinérante autochtone soit correctement incluse dans le dénombrement. La Ville cherche 200 bénévoles pour le 21 et le 22 février. La date limite pour l’inscription des bénévoles est le 5 février.

 

Cuomo stresses ability to work with de Blasio on housing and homelessness

Le 18 janvier 2016

Le gouverneur de l’État de New York, Andrew Cuomo, affirme qu’il est capable de travailler de manière efficace avec le maire de New York, Bill de Blasio. Les deux hommes ont eu des désaccords publics récemment concernant l’itinérance à New York. Selon le gouverneur Cuomo, l’obstacle le plus important est le manque de logements abordables. Le gouverneur affirme que les désaccords entre lui et le maire ont été exagérés par les médias, et soutient que lui-même et le maire sont les deux personnes les mieux équipées pour régler les problèmes de l’itinérance et du logement abordable à New York.

Alison Smith

Alison Smith est candidate au doctorat à l’Université de Montréal. Ses recherches portent sur l’itinérance au Canada.